Charges sociales et cotisations sociales : quelle est la différence ?

différence cotisations et charges sociales
cotisations sociales

Dans le grand bréviaire des taxes, impôts et autres prélèvements sociaux obligatoires, les charges et les cotisations sociales sont sans doutes celles qui reviennent le plus souvent sur le devant de la scène. D’abord parce que leur calcul et leur paiement se fait mensuellement ; on en parle donc au moins une fois par mois. Ensuite parce qu’il ne passe pas un jour en France sans que leur base de calcul, leur mode de paiement (direct ou indirect), le montant total à payer et même leur légitimité ne fasse débat. Il semble d’ailleurs que le sujet intéresse beaucoup de monde puisque dans les requêtes de recherches les plus souvent tapées “différence cotisations et charges sociales” revient très régulièrement. Pour vous aider à y voir plus clair, je vous propose une petite explication de ce que sont ces charges et cotisations.

Les cotisations sociales, ou “part salariale”

Calculées sur la base du salaire brut, elles représentent en moyenne environ 22% (selon le métier, le secteur d’activité etc.) et sont prévues par l’article L142-1 du code de la sécurité sociale. Par exemple, lorsque le salaire brut du salarié est de 1500,00 €, les cotisations sociales sont de 330,00 €. Leur paiement est “indirect”, puisque ça n’est pas le salarié lui-même qui envoie l’argent aux caisses de protections sociales ; c’est l’employeur qui s’en charge, puis qui déduit ce montant du salaire de son salarié. En échanges de ses cotisations obligatoires, le salarié reçoit une protection sociale complète : prises en charge de ses frais médicaux, revenus de remplacement en cas de maladie ou de chômage, retraite, allocations familiales, formation professionnelle.

Les charges sociales, ou “part patronale”

Bien qu’elles aient pour base de calcul le salaire brut des salariés, les charges sociales représentent plus de 40% et sont payées par l’entreprise uniquement, qui ne bénéfice d’aucune prestation en échange. Ces charges complètent le financement de la protection sociale française, à l’attention des salariés mais aussi des retraités, des personnes handicapées, des familles et d’une manière plus large, de toutes celles et ceux qui bénéficient d’une protection sociale sans spécialement cotiser pour ça. Sur un salaire brut de 1500,00 €, l’employeur devra donc payer 600,00 € de charges sociales.

Qui paie quoi ?

Bien que les cotisations ne soient pas les mêmes dans tous les cas, puisqu’elles dépendent d’un nombre importants de critères qui varient d’une entreprise à l’autre, on peut tout de même avoir une vision extrêmement proche de la réalité avec le tableau suivant. Notez encore une fois qu’il s’agit d’un résumé global, qui ne prend pas en compte les cas spécifiques.

différence cotisations et charges socialesEn résumé

La différence cotisations et charges sociales se situe essentiellement dans le taux applicable (plus élevé pour l’entreprise) et dans les droits acquis (aucun pour les employeurs). Qu’il s’agisse de la part salariale ou patronale, ces cotisations sont obligatoires et servent à financer la protection sociale. Dans le cas le plus général, c’est l’URSSAF qui collecte ces cotisations et se charge de les répartir vers les différents organismes de protection sociale : Caisse d’Allocations familiales, Pôle Emploi, Sécurité Sociale etc. Mais il existe d’autres organismes collecteurs, comme la M.S.A. et les caisses de retraites et de prévoyances. Enfin, s’il n’est pas possible d’échapper à ces cotisations, on peut toujours en revanche compléter sa protection sociale pour une meilleure prise en charge ou une meilleure retraite, via des assurances privées. Je suis à votre disposition pour en parler avec vous.

2 commentaires sur “Charges sociales et cotisations sociales : quelle est la différence ?

Laisser un commentaire